Hypocrisie


Belle hypocrisie. Non seulement la mairie n’est pas engagée financièrement, mais elle s’est bien gardée d’assurer le relogement de tous les résidants qui ont perdu leur place au foyer en raison de la rénovation.

Il y a près de 2000 résidants réels dans les 3 foyers AFTAM de la ville, et c’est le principal problème de “logements indécents” auquel elle doit faire face. Après des années de stigmatisation sur le thème “les autres villes doivent prendre leur part de cette charge”, et de sondages municipaux proposant la “résorption de Bara”, après la destruction du foyer Nouvelle France en 1996, l’immobilisme est la règle. La question des foyers de travailleurs migrants est du ressort principal de l’État, mais le principal obstacle à la rénovation vient des municipalités qui refusent de réserver du foncier pour reconstruire et élargir les foyers dans la même ville. C’est le cas de Montreuil. Qui prévoit de s’accommoder aussi de “l’évaporation”, comme aux Grands Pêchers, des résidants “non officiels” (entre la moitié et les deux tiers du total) lors de la transformation des foyers en résidences sociales.

Patrick Petitjean


RETOUR


Adresse de la page: http://lepoivron.free.fr/article.php3?id_article=805

Mon site SPIP ----> http://lepoivron.free.fr