Brard aime Véolia et le Sedif


Situons l’affaire. Le SEDIF (syndicat des eaux d’Ile de France) regroupe la plupart des communes de banlieue. Le SEDIF a délégué la gestion à Veolia, multinationale bien connue (ex CGE). La délégation sera renégociée en 2010, et la plupart des maires de gauche de la région souhaitent un retour à une gestion publique. La question est d’autant plus cruciale que, pour la seconde fois, Que Choisir vient d’épingler le SEDIF pour surfacturation de l’eau.

Mais Brard, premier vice président du SEDIF, en accord complet avec le président Santini, maire UDF d’Issy, semble trouver bien des charmes à la gestion privée, lui, et à Veolia en particulier. Lors d’un véhément discours au conseil municipal de novembre (1), il nous apprendra qu’à Helsinki, entourée d’eau pure à foison, l’eau, en gestion publique , coûte 1 euro de plus au mètre cube que celle de SEDIF/Veolia. Nous apprendrons aussi, que si l’eau à Paris coûte moins cher, c’est que la capitale pique toute l’eau de la nappe phréatique et même celle de la Dhuys qui « passerait » à Montreuil et qu’on n’a même pas le droit de toucher... Et nous, pauvres banlieusards, nous devons pomper l’eau dans la Marne la Seine et l’Oise, et Veolia a vachement de boulot pour la dépolluer. On sent que Brard veut justifier le surcoût de l’eau facturée par Veolia. Mais pourquoi tant de sympathie pour le grand capital, camarade maire ?

En réponse à ce vibrant plaidoyer pour la gestion privée de l’eau, Voisin, habituellement peu critique envers Brard (c’est un euphémisme), va, au nom du PS, se livrer à une belle défense du service public. Belle intervention. Mosmant, au nom des Verts-MVO, en rajoutera cependant encore dans la critique du maire vice-président : qu’est devenu le fameux procès pour information mensongère que Santini et lui devaient intenter au nom du SEDIF à « Que Choisir » lorsque ce journal avait dénoncé la surfacturation de l’eau ? Aucune réponse de Brard, et pour cause. Aucun procès n’a été intenté, puisque cette surfacturation existe bel et bien...

Le meilleur du conseil était pour la fin.

Au nom du groupe communiste, Darré s’est livré à un difficile exercice : la justification de la délégation au privé. Oui, vous avez bien lu, un élu du parti communiste, chantre absolu du service public, nous explique que dans certains cas, le privé assure un meilleur service, notamment pour les plus pauvres. Gêné, qu’il était, le Darré. Jamais je ne l’ai vu comme ça, cherchant ses mots, hésitant, mal à l’aise. On le sentait allant contre sa conviction profonde, contre tout ce pour quoi il s’est toujours battu...

Mais le meilleur de cette histoire a finalement été après le conseil, sur le blog de Nicolas Voisin, pour le service public quand il parle au nom du PS, mais pour Brard quand il parle en son nom propre, qualifiant d’"événement extraordinaire" la création d’une commission (enterrement) par Brard sur ce thème.

Fabienne Vansteenkiste

(1) vidéo sur le site de la ville http://www.montreuil.fr/, rubrique citoyen - conseil municipal - nov 2007 - délibération 47, au début de la partie 8


RETOUR


Adresse de la page: http://lepoivron.free.fr/article.php3?id_article=792

Mon site SPIP ----> http://lepoivron.free.fr