accueil   présentation   rechercher   s'enregistrer   liens        

 Vous êtes ici: Accueil >  Sommaire des numéros parus >  N°96 décembre 2007

Ecrire au poivron

RUBRIQUES:


AGENDA / EN BREF:

_____________________

Site réalisé avec SPIP

        

        Minipêches de décembre

        Eau, Voisin, Coeur de ville

    La rivière disparue

    Selon le maire, la ville de Paris volerait "notre" eau (voir ci-contre). Hélas pour lui, la rivière Dhuys n’est jamais « passée » à Montreuil. Avant d’être détournée dans l’aqueduc qui traverse Montreuil et dessert Paris, elle se jetait dans la Marne bien loin à l’est de Paris et n’a jamais traversé Montreuil...

    Voisin dans le texte

    Son blog débute par : "Un grand événement s’est produit à Montreuil jeudi 8 novembre 2007, à l’occasion du Conseil Municipal." Suit son intervention, puis le bilan qu’il tire des propositions de Brard, sous le titre "un événement extraordinaire" : "A l’issue d’un débat passionnant qui a fait suite à cette intervention, le Député-Maire Jean-Pierre Brard a décidé de mettre en place un groupe de travail, réunissant des élus représentant les différentes formations politiques de la municipalité de Montreuil, et qui engagera une réflexion sur l’état de la situation, dans la perspective de la renégociation de la délégation accordée à Véolia. Il s’est également engagé à produire à la demande de cette commission l’intégralité des documents en sa possession. Il a enfin accepté de faciliter la mise en place d’un débat citoyen sur la question de la gestion du service de l’eau potable. Il s’agit réellement d’un événement extraordinaire". Du vent.

    MIDEST-chinois

    L’AMIE, une association montreuilloise pour aider les entreprises à l’exportation, est chouchoutée par la ville. A titre d’exemple, son responsable est un cadre administratif détaché dont le salaire est intégralement payé par la ville. Elle a reçu début 2007 une subvention pour réserver des emplacements au salon MIDEST pour des entreprises chinoises que la municipalité de Montreuil se faisait forte d’inviter. Hélas, aucun chinois n’a été convaincu, et les emplacements réservés et payés menaçaient d’être tout simplement vides. Du coup, l’AMIE y a invité des entreprises françaises, mais ce changement de programme a provoqué un surcoût de 9289 euros, payés de nouveau par la ville...

    "Mon cinéma"

    Dans l’euphorie de l’inauguration du nouveau théâtre, le maire sortant s’est encore lâché. Passe encore le discours électoraliste pour vanter tous les aspects de la politique municipale, la mégalo de "la plus grande concentration d’équipements culturels en Île de France. Quand il passe au Méliès, le maire sortant en fait un affrontement personnel avec le PDG d’UGC, et parle de "mon cinéma". On pensait qu’il était municipal, c’est-à-dire à tous les habitants...

    Un centre commercial plein de vide

    Le maire a fait le déplacement à Cannes pour lancer en grandes pompes la commercialisation des boutiques du cœur de ville (lequel centre vient d’être baptisé "grand-angle" !) lors du salon de l’immobilier commercial mi-novembre. 28 boutiques et 5 restaurants sont annoncés. La FNAC et H&M ont refusé de venir. Champion assurera l’alimentaire, c’est la seule certitude. C’est pas la joie.

    La Pravda a besoin de lunettes

    Dans son numéro du 21 novembre, le journal municipal rend compte de l’assemblée générale de la "commission interquartiers sur les transports” (http://tiq.montreuil.free.fr). Il décrit tous les élus présents. Tous ? Non, il en oublie une, Dominique Voynet, sénatrice. C’est la voix de son maître. On attend avec intérêt le compte rendu que fera La Pravda de l’entrevue entre une délégation de la commission et Serge Méry, vice-président du conseil régional en charge des transports. Dominique Voynet et Jean-Pierre Brard étaient venus ensemble pour appuyer la délégation, ce qui, de l’avis de certains participants, fut assez savoureux.

    Goujat

    Le maire sortant aime à saluer les personnalités présentes lors des inaugurations (nombreuses). Pour le nouveau théâtre, comme pour le salon du livre de la jeunesse, il a particulièrement salué un sénateur, Jack Ralite "un homme de grande culture". Ce qui n’est évidemment pas le cas de Dominique Voynet, également sénatrice, et également présente, qui ne mérite même pas d’être saluée.

    La lutte paie

    Nous avions évoqué dans notre dernier numéro (halte aux nuisances, p.9) les protestations des riverains contre les nuisances de l’entreprise "Démolition 93". Il y avait près de 5 ans que les riverains pétitionnaient. Le maire s’est décidé à prendre fin novembre un arrêté d’interdiction d’exploitation... et l’entreprise a immédiatement plié bagages. Le calme est revenu dans le quartier.

    Épidémie

    120 vélos étaient garés ce matin 4 décembre vers 9h15 autour de la mairie et de la Croix de Chavaux (dont 25 dans le nouveau garage qui se remplit lentement mais sûrement, 45 autour de la mairie, 48 autour de la Croix de Chavaux et 2 entre les deux pôles). La ligne 9 va concurrencer le RER Vincennes quant au nombre de vélos

    “L’ennemi” est dans la place

    Muriel Casalaspro a été pendant 6 ans la présidente du groupe des élus ”société civile” de la majorité municipale avec le maire. En toute conscience, et en fonction de son expérience, elle a décidé de participer à la construction d’une nouvelle équipe avec Dominique Voynet pour les municipales de 2008. Tout en restant solidaire de la majorité jusqu’en mars. Lorsque c’est devenu public, elle a perdu sa présidence, son secrétariat, et s’est faite interpeller comme “passée à l’ennemi” par un collègue adjoint...


    IMPRIMER