accueil   présentation   rechercher   s'enregistrer   liens        

 Vous êtes ici: Accueil >  Sommaire des numéros parus >  N° 95 novembre 2007

Ecrire au poivron

RUBRIQUES:


AGENDA / EN BREF:

_____________________

Site réalisé avec SPIP

        UN APPEL AUX MONTREUILLOIS

        Avec Dominique Voynet

        Une énergie renouvelée pour Montreuil

    Nous aimons vivre à Montreuil pour sa tradition d’accueil, d’ouverture et d’entraide, pour la diversité de ses habitants, de ses quartiers. Nous aimons vivre à Montreuil pour ses rues animées, pour ses parcs magnifiques, pour ses marchés, pour ses artistes et ses artisans, pour ses murs à pêches plus que jamais menacés. Nous aimons vivre à Montreuil pour son foisonnement culturel, et pour la richesse de sa vie associative.

    Nous voulons une ville qui préserve son caractère populaire et maîtrise la spéculation immobilière, qui cesse d’opposer les habitants les uns aux autres et restaure très concrètement les solidarités entre le « bas » et le « haut » Montreuil, entre les catégories sociales, entre les générations. Nous voulons améliorer les équipements (trop souvent délabrés) et les services publics, redéployer les infrastructures et des investissements vers le haut Montreuil, car nos quartiers ont du potentiel laissé en jachère. Nous voulons remédier à l’insuffisance des bus en vue de faciliter les déplacements et l’accès de tous aux équipements municipaux, faciliter les déplacements à vélo, garantir la tranquillité et la sécurité de chacun, entretenir mieux rues et terrains de jeux...

    Nous voulons une municipalité plus attentive à la qualité de la ville, à la vie quotidienne et au confort des habitants, qui fasse du respect des normes environnementales un impératif. Nous voulons un rééquilibrage rapide du projet urbain, pour réduire les nuisances, faire reculer préjugés et tensions, garantir une meilleure qualité de vie à tous. Nous voulons une municipalité qui ne se contente pas de parler de développement durable, mais qui prenne concrètement sa part des efforts nécessaires pour limiter le changement climatique et le gaspillage des ressources, et pour faciliter l’engagement des habitants.

    Nous voulons changer le rapport de la ville avec ses habitants, qu’ils soient pris au sérieux, respectés, entendus. Nous voulons une ville où la municipalité s’appuie sur la créativité et le sens de la solidarité des habitants, des professionnels de terrain, des associations et des conseils de quartier, sur leur intelligence collective et leur expertise du quotidien. Nous voulons une municipalité qui informe complètement les habitants, élabore ses projets avec eux, les associe aux décisions, et leur rend des comptes.

    NOUS NOUS ENGAGEONS MAINTENANT

    Depuis plusieurs mois, nous nous sommes rassemblés pour bâtir un projet pour l’avenir de Montreuil. Un projet de gauche, exigeant et responsable.

    La plupart d’entre nous ont été et restent actifs dans la vie locale, dans des associations, des conseils de quartier, des syndicats, des partis politiques. Certains d’entre nous se sont reconnus dans la municipalité actuelle. D’autres ont participé à la démarche des Verts et de Montreuil Ville Ouverte qui, en 2001, a recueilli 28 % des suffrages et obtenu 8 mandats d’élus. Nous avons des histoires différentes, nous avons en commun de nous battre pour les valeurs de la solidarité, de l’écologie et de la démocratie.

    Tout n’est pas à jeter dans les actions décidées par l’équipe municipale sortante. Mais la manière dont elles sont mises en œuvre, l’écart grandissant entre les discours et les actes, manifestent l’usure d’une municipalité dont le maire fait partie depuis plus de 36 ans, qui peine à se remettre en cause, divise pour mieux régner, désigne des boucs émissaires pour s’exonérer de ses propres responsabilités, et entretient l’opacité sur ses choix, en matière d’urbanisme ou de services publics.

    Nous n’y sommes pas résignés, tant notre ville a besoin de changements profonds. Nous sommes convaincus qu’il est possible de faire autrement, et vraiment mieux. Nous sommes tous d’accord sur la nécessité d’un renouvellement de la gauche à Montreuil, et plus largement des pratiques politiques. Car il ne suffit pas de dénoncer la politique d’une droite autoritaire et antisociale, de se dire de gauche, et de se proclamer champion de l’union ! Ce sont les actes qui comptent.

    C’est l’heure ! Les élections municipales, en mars 2008, permettront d’apporter ce souffle nouveau, attendu par de nombreux habitants.

    Depuis plusieurs mois, nous avons constitué une équipe solide, évidemment ouverte à la diversité des expériences, qui ne demande qu’à s’enrichir encore, autour de Dominique Voynet.

    Élue maire, elle fera bénéficier notre ville de son expérience locale et nationale, acquise comme ministre de l’Aménagement du Territoire et de l’Environnement (de 1998 à 2001) et comme sénatrice de la Seine-Saint-Denis depuis 2004 ; elle mettra en place une municipalité réellement collégiale et transparente.

    Nous appelons toutes les nuances de la gauche à se rassembler pour réaliser ce changement. Nous appelons les habitants, qui partagent nos valeurs, nos attentes, nos espoirs, qui ont à cœur de les défendre, à s’engager sans tarder à nos côtés pour construire le Montreuil de demain.


    IMPRIMER